jeudi 13 septembre 2012

SENCHA DE TAMAYURA

     
 Apparu au VII ème siècle, le sencha est le type de thé vert le plus répandu au Japon. Il représente à lui seul plus de 80 % de la production totale du thé produit au Japon.
Récolté  dans la région de Yamé sur l'île de Kyushu, le sencha de la maison Tamayura est acheminé vers son lieu de traitement le jour même de sa cueillette afin de garder toute sa fraîcheur. Sa transformation se passe en deux étapes:
-  Après avoir été séparées et calibrées, les feuilles de sencha sont humidifiées à la vapeur puis séchées par ventilation afin d'y retirer un éventuel excès d'eau.
Vient ensuite le roulage des feuilles dans les deux sens pour leur donner une forme d'aiguille, puis un nouveau séchage progressif de 40 minutes afin de stopper la fermentation.
Après un second tri, les aiguilles sont refroidies à l'air libre puis envoyées vers leur deuxième site de traitement où débute la seconde étape.
-  Triées en 3 catégories( petites, moyennes et entières), les feuilles sont de nouveau séchées à air chaud puis refroidies à air libre avant d'être mélangées entre elles pour rendre à la liqueur toute son harmonie.


Pour rendre mes dégustations les plus agréables possible, j'ai fait l'acquisition d'un kyusu ouvert qui me permet de profiter pleinement de la belle couleur de mon thé pendant son infusion.
Le sencha se prépare en général avec une eau à 70 -80°c; personnellement,  j'utilise de l'eau  à 90°c. Après avoir verser l'eau dans les tasses et mis le thé dans la théière, j'attends quelques secondes puis je verse à nouveau l'eau des tasses dans le kyusu ce qui  permet  d'amener l'eau à la bonne température, soit 75°c. Après une minute d'infusion, je verse délicatement le thé tour à tour dans les tasses afin d'homogénéiser l' intensité de la liqueur.

Le parfum dégagé par l'infusion est très végétal, un mélange d'herbes fraîches coupées et d'algues qui n'est pas sans rappeler l'odeur des embruns de mes côtes bretonnes.
La liqueur trouble, de couleur vert pistache, développe une texture vive. Les notes végétalisées de légumes verts cuits ( les épinards pour moi) se mèlent à une attaque iodée soutenue, suivie au palet d'une amertume éphémère.
 Le bouquet libéré par  la liqueur fait totalement corps avec les notes rétro-olfactives. L'équilibre entre la saveur et l'astringence est parfaitement atteint.

Le sencha est un thé très fin et rafraîchissant qui peut être consommé aussi bien au cours d'un repas que pour un tea-time  accompagné si on le veut d'une petite douceur.
 Olivier m'a  également conseillé de le tester en version glacé. Dans ce cas, le thé sec est mis directement dans le kyusu avec des glaçons. Dès qu'ils sont tous fondus,  c'est prêt à boire et en plus c'est délicieux !!!





2 commentaires:

  1. J'ai reçu un échantillon du Sencha de Tamayura dans La Thé Box, j'ai hâte de le goûter !
    Ton article va bien m'aider pour le préparer, même si je n'ai pas (encore) de Kyusu
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite une très bonne dégustation :-) Je monte à Paris le mois prochain voir Olivier, j'ai hâte de le revoir et déguster à nouveaux ses superbes thés :-)
      Bonne nuit .

      Supprimer